top of page

Comment mieux vivre la proche aidance ?

Comme la masculinité traditionnelle amène son lot de défis dans la vie affective de nombreux hommes, nous souhaitons ici vous partager quelques petits trucs visant à aider à mieux vivre dans la relation de proche aidance. Cela dit, ces conseils peuvent s'appliquer peu importe notre genre ! :

  • Avoir un bon réseau de soutien (il n’est pas nécessaire d'avoir beaucoup de gens de confiance, la qualité importe davantage)

  • Dresser des listes réalistes de choses à faire, ainsi qu'une liste de personnes/ressources à contacter en cas de besoin

  • Planifiez des moments agréables pour soi ainsi qu'avec l'aidé-e (nous vous invitons à mettre en priorité ces moments, c’est-à-dire, qu’ils ne peuvent être annulés qu'en cas d'une urgence)

  • Aller chercher de l'information sur la maladie/incapacité de l'aidé-e

  • Essayer d’utiliser une autre logique :


La logique rationnelle et la logique relationnelle : quand les utiliser ?


Lorsque nous percevons la vie, différentes logiques viennent nous aider à la comprendre pour pouvoir agir adéquatement selon la situation et le besoin.


Par exemple, si nous avons à prévoir un rendez-vous pour la personne aidée, nous allons utiliser la logique rationnelle. Elle est efficace et prévisible. Cette logique est souvent la plus connue et la plus utilisée par les hommes.


Prenons un second exemple, qui répond à un tout autre besoin. La personne aidée exprime sa tristesse de perdre certaines habilités. Dans cette situation, la logique rationnelle n’est pas celle qui est adaptée considérant que la personne aidée nous parle d’une situation émotionnelle. Dans ce cas, la logique relationnelle serait plus appropriée. Celle-ci ne s’ancre pas dans une logique de performance et n’est pas prévisible.

Afin de mieux représenter ces deux logiques, voici un schéma qui les reprend à l’aide du parcours d’une ligne. Dans la logique rationnelle, la ligne est droite. Il est facile de la diviser en étapes claires et s’attendre à un résultat assez précis.



Dans la logique relationnelle, on peut observer que la ligne comporte des courbes. Ceci représente le fait que lorsque nous sommes dans cette logique, les deux personnes ont à s’adapter à l’autre et ne rien tenir pour acquis. On pourrait dire qu’il s’agit d’une valse entre les deux personnes. Dans cette valse il n’y a pas de façon de prédire le résultat d’une façon certaine. Il y a donc beaucoup plus de possibilités dans cette logique, car un dialogue qui a bien fonctionné une fois ne garantit pas qu’il se reproduira, car cette logique prend en considération la fluctuation constante des états de chaque personne en interaction.



Comme il a été mentionné précédemment, il est souvent plus difficile pour les hommes d’être dans la logique relationnelle. Ainsi, il peut être tentant de chercher à faire entrer la ligne droite (logique rationnelle) dans la courbe (logique relationnelle) ; c’est-à-dire, de répondre à une situation relationnelle avec la logique rationnelle. Cette situation risque de causer de la confrontation, de l’entêtement et un conflit comme le représente le schéma ci-dessous.


Nous pouvons noter qu’il serait aidant d’ajouter de la flexibilité dans les lignes pour avoir une relation plus fluide et agréable.



Source : Tremblay & L’Heureux, 2022

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page