top of page

Explorer le phénomène de l'amour

Si on pense au mot « j’aime », on se rend vite compte qu’on l’utilise souvent, mais de façon différente, envers des personnes différentes, et surtout, on se rend compte qu’on n’aime pas de la même façon toutes les personnes à qui on le dit. Ainsi, on pourrait qualifier l’amour comme étant un concept complexe et non comme une simple émotion. Au fil du temps, plusieurs philosophes, chercheurs, poètes et auteurs ont tenté de définir le sens du verbe « aimer ». Nous nous concentrerons sur la théorie du chercheur Sternberg, car celle-ci illustre bien – à quelques exceptions près – la plupart des formes d’amour que l’on peut connaître au fil de notre vie. 


Selon Sternberg, l’amour serait composé de 3 facettes : l’intimité, la passion et l’engagement. 

En lien avec ce modèle, lorsqu’on parle d’intimité, on réfère au fait d’être proche de quelqu’un, de se sentir connecté à elle ou à lui, de faire confiance à l’autre. Exemple de lien impliquant de l’intimité : l’amitié. 


Lorsqu’on parle de passion, on réfère au sentiment d’attirance physique et sexuelle ressenti. Cette attirance est purement basée sur le désir que l’on a envers une personne et non sur le lien que l’on entretient avec elle ou lui. Exemple de lien où l’on ne trouve que de la passion : avoir le béguin pour quelqu’un. 


Lorsqu’on parle du sentiment d’engagement, on réfère à la volonté de rester avec une personne dans le but de cheminer, voire d’atteindre des buts communs et à long terme. Exemple de lien où il y a seulement un sentiment d’engagement : un mariage arrangé. 


Mettre en lumière l’amour de compassion

Dans tous types de relations affectives, on retrouve ces 3 dimensions, avec plus ou moins d'investissement, selon le type de relation et son contexte. Cette relation est également amenée à changer en fonction des épreuves de vie auxquelles nous sommes confrontés. Le contexte de proche aidance, qui implique, entre autres, la maladie, la retraite, le vieillissement est un bon exemple d’épreuve qui peut amener l’amour entre deux individus à changer.  Cet amour peut alors tendre vers l’amour de compassion. 


Qu’est-ce que l’amour de compassion?

C’est une forme d’amour où la connexion (facette de l’intimité) et la volonté de s’engager ou de rester engagé avec l’autre (facette de l’engagement) sont très forts. Cela peut se manifester autant dans le «prendre soin de l’autre»  que dans un soutien émotif et une écoute active.  Voici quelques exemples de comment peut se manifester l’amour de compassion : assurer une présence quotidienne auprès de la personne aidée (ex : aider la personne à s’habiller, être le confident ou la confidente principale de l’aidé), aller voir son aidé tous les jours pour manger avec lui et parler, l’accompagner à ses rendez-vous et se tenir à jour des développements, planifier ses journées en fonction des besoins de l’autre, mettre de côté ses propres besoins pour répondre aux besoins de l’aidé, même lorsque l’autre ne nous reconnaît plus, continuer d’aller le voir et de lui parler, prendre l’initiative d’organiser la majorité des sorties sociales de l’autre (aller au cinéma, aller voir des ami.e.s, contacter la famille pour tenir à jour).    


Comment savoir si je vis un amour de compassion?

Un amour de compassion sera vécu le plus souvent comme un amour profond pour l’autre, une volonté de prendre soin d’elle ou de lui, un désir que l’autre aille bien et ne souffre pas. Au sein d’un couple vivant ce type d'amour, les partenaires seront très investis l'un auprès de l'autre et auront une connexion très forte malgré les épreuves. Cependant, même si des formes d'affections comme des caresses et des câlins peuvent être toujours présentes, l'aspect sexuel/le désir (facette de la passion) sera plus effacé, voire mis de côté pour prioriser le soutien de l'autre et son bien-être.


Est-ce que c’est une mauvaise chose que d’être dans un amour de compassion?

Non, pas nécessairement ! Si les deux personnes sont bien dans un amour de compassion et que la relation continue d’enrichir la vie de chacune des personnes, il n’y a pas de problème. Cependant, si l’une des personnes du couple ressent encore de la passion pour l’autre et que ce n’est pas réciproque, il est probable que cela crée des conflits, voire que cela engendre une détresse. 


Est-ce qu’il est possible de réintroduire la facette de la passion dans sa relation?

Oui, mais à certaines conditions. Selon votre situation actuelle nous vous invitons à consulter notre article « Entretenir l'amour à travers la relation d'aide », afin d'explorer différents scénarios et d'évaluer celui qui vous rejoint le mieux.

27 vues0 commentaire

Comments


bottom of page