top of page

Les avantages et les risques de la pleine conscience

Les bienfaits 


Les bienfaits liés à la pratique de la pleine conscience sont nombreux et ceux-ci ont des impacts sur plusieurs sphères de l’existence. En effet, la pleine conscience peut non seulement aider les personnes à être plus conscientes du moment présent et à se connecter avec leur monde intérieur, elle peut également avoir des bienfaits sur les émotions, sur la cognition, ainsi que sur la santé physique et psychologique. Elle peut amener les personnes à ressentir des émotions et des sentiments agréables, comme la joie, la liberté, la paix, le calme et la sérénité. 


Elle peut également aider à améliorer la concentration, à ressentir un plus grand sentiment de contrôle et à améliorer la patience, ce qui est bénéfique dans une situation de proche aidance.


En ce qui concerne la santé physique et mentale, la pleine conscience peut diminuer la sensation de douleur, augmenter la qualité du sommeil, diminuer l’anxiété, aider à gérer le stress et contribuer au sentiment de bien-être général. Enfin, pratiquer la pleine conscience peut aussi avoir des bienfaits sur les relation sociales et interpersonnelles, car elle permet de faire preuve d’une plus grande compassion, empathie et gentillesse.


Les risques 


Si la pleine conscience a des bienfaits considérables, elle comporte aussi certains risques et désavantages. Par exemple, la méditation demande de l’investissement en termes de temps et certaines personnes peuvent ressentir des émotions désagréables, car elles manquent de temps pour pratiquer l’activité. De plus, cette pratique peut causer de la frustration ou des émotions désagréables, surtout chez les personnes qui débutent, car il s’agit d’une tâche exigeante. Il peut être difficile d’aller au bout de l’exercice et les résultats positifs ne sont pas nécessairement ressentis à court terme. Ensuite, la pleine conscience n’est pas pratiquée et comprise par tout le monde; on peut donc se sentir jugé par les personnes qui ne l’exercent pas. Aussi, si vous pratiquez la pleine conscience, il est possible que vos valeurs et attitudes face au monde changent, ce qui pourrait vous occasionner du stress et une perte de repères.


Finalement, des inconforts physiques, par exemple, dans les jambes ou dans le dos, ont été rapportées lors de la pratique de la méditation. Des conséquences plus graves, mais moins fréquentes, ont également été documentées à la suite de la pratique de la méditation, telles que des idées suicidaires, des hallucinations ou une psychose. Si de telles conséquences surviennent, il faut consulter un professionnel de la santé le plus rapidement possible.



53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page