top of page

Libérer ses émotions : comment y parvenir ?


Pour vous aider à libérer vos émotions, nous vous proposons quelques suggestions que vous pouvez tenter afin de vous sentir plus léger.ère. Comme chaque personne est différente, il se peut qu’une stratégie fonctionne mieux pour quelqu’un d’autre que pour vous. Nous vous conseillons donc d’en essayer quelques-unes et d’observer l’effet qu’elles ont sur vous. De cette façon, vous apprenez à vous connaître et à repérer quelles actions sont bonnes pour vous.


Accepter ses émotions sans jugement


Plutôt que de lutter contre l’émotion (par exemple : « je me sens triste, je dois être positive»), essayez d’accueillir votre émotion. Être dans l’accueil et dans l’acception des émotions désagréables permet déjà d’éviter la pesanteur qui vient avec la lutte. Si nous souhaitons éventuellement qu'une émotion puissent disparaître, elle doit d'abord et avant tout être extériorisée. Il est donc important, malgré les sensations possiblement désagréables de certaines émotions, d'accepter leurs manifestations.


Verbaliser ses émotions


Ne sous-estimez pas le pouvoir des mots, on dit que la parole libère! Parlez avec un.e ami.e, un.e conjoint.e, un frère, une sœur, une nièce, un neveu, une tante, un oncle, avec une intervenante psychosociale ou avec d’autres personnes dans un groupe de soutien. Parler permet aussi de comprendre ce qui se passe dans notre tête et de prendre du recul.


Écrire ses pensées


Prendre un moment pour écrire ses pensées dans un carnet ou dans un journal peut faire un grand bien à certaines personnes. Cela permet entre autres de faire une pause dans sa journée et de faire le point. Répondez à la question «comment je vais ?» ou « qu’est-ce que je ressens ?», comme si vous preniez des nouvelles d’un.e ami.e. Peut-être remarquerez vous que vos pensées s'organisent au fil de l'écriture, vous permettant alors d'y voir plus clair ou de prendre connaissance de certaines émotions. L’exercice peut paraitre difficile au début, mais, avec la pratique, l’écriture deviendra plus fluide. L'intégrer à un moment spécifique de sa routine (en déjeunant, en prenant un thé avant de se coucher, etc.), peut faciliter sa réalisation.


bottom of page