top of page

Maîtriser sa colère : par où commencer ?

Comment maîtriser sa colère au travers de diverses situations du quotidien avec mon proche, alors que celui-ci n’est pas en contrôle de situations qui me font vivre de la colère ou ne peut tout simplement pas la comprendre quand je la vis.


Voici quelques exemples de situation qui peuvent faire ressortir la colère et quelques façons de pouvoir au moins l’atténuer.


  • Exemple 1 : Mon proche me répète constamment les mêmes choses et me pose les mêmes questions.

  • Exemple 2 : Mon proche est lent dans ses tâches et oublie souvent certaines choses, cela fait qu’on est souvent en retard dans nos rendez-vous à l’extérieur.

  • Exemple 3 : Mon proche me rend responsable de toutes ses fautes.

  • Exemple 4 : Mon proche est hospitalisé et le personnel autour ne m’écoute dans mes questionnements et ne me renseigne sur ce qui va se passer par la suite par rapport à la médication ou aux soins qu'ils vont lui donner.

  • Exemple 5 : Mon entourage ne comprend pas mes actions prises envers mon proche et croit que je ne fais jamais la bonne chose, soit j’en fais trop ou pas assez.


Peut-être vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs de ces situations? Il est possible que vous les viviez en répétition dans une même journée. Il y a plusieurs techniques pour se ressaisir face à la colère que vous pourriez vivre.


  1. Retirez-vous de la situation dans une place sécuritaire qui vous permettra de retrouver le calme : le fait de pouvoir vous calmer avant de retourner et agir dans la situation donnée pourra vous permettre de ne pas monter sur ‘’vos grands chevaux’’ et de regarder la situation sous un angle différent. Cela peut vous permettre de vous rappeler que votre émotion est valide, mais que votre proche n’est pas en contrôle de faire autrement dans ses actions ou paroles envers vous.

  2. Distrayez-vous : Sortez prendre une marche, compter jusqu’à dix dans votre tête, prenez de grandes inspirations, écouter de la musique… Il y a plusieurs bonnes façons de se distraire de la colère que peut nous procurer une situation précise, afin de mieux réfléchir à ce qu’on veut faire et dire par la suite.

  3. Mettez de l’humour dans la situation : Voir le ridicule dans une situation donnée peut faire dissiper la colère que nous vivions sur le coup. Parfois, il suffit d’en rire plutôt que d’éclater afin de dédramatiser le tout, si cela s’applique.

  4. Détendez-vous à l’aide de techniques de méditation ou de centration : remarquer les éléments qui vous entourent selon vos 5 sens (choses que vous voyez autour de vous, bruits que vous entendez, odeurs que vous sentez, ce que vous touchez s’il y a lieu et le goût que vous avez dans votre bouche)

  5. Pratiquer l’affirmation de soi : Être en mesure de pouvoir bien vous affirmer dans vos opinions peut vous permettre d’être en meilleur maître de ce que vous allez dire ou faire lors de situations qui pourraient vous faire vivre de la colère.


Quand une situation arrive et que vous réagissez par la colère, reprenez la situation par la suite et réfléchissez à ce que vous auriez pu dire ou faire différemment en décortiquant l’avant-pendant et après, afin que si celle-ci se reproduit dans le futur, que vous puissiez avoir un portrait de comment vous aimeriez que la situation se passe. De cette manière, vous aurez plus de maîtrise sur vos émotions dans les différentes situations qui vous font vivre de la colère et par ce fait, vous aurez moins de remords ou de culpabilité sur le long terme. Choisissez les moyens qui vous conviendrait mieux dans votre relation d’aide pour gérer votre colère et n’oubliez pas de toujours revalider si celle(s)-ci vous conviennent lorsque de nouvelles pertes chez l’aidé surviennent.

44 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page